Randonnée : Tour du Mont-César (Bernex) et Pic des Mémises (Thollon-les-Mémises)

Il y a plus d’un mois, je profitais de mon premier dimanche post confinement. Cela ne nous a pas demandé beaucoup d’efforts pour sortir ce jour-là ! Toutes les conditions étaient réunies : un dimanche, du soleil et de la montagne enfin accessible. J’avais prévu de faire une petite balade autour du Mont-César depuis Creusaz, à Bernex. Quelque chose de tranquille pour un lendemain de randonnée post confinement à Avoriaz. Au final, je me suis retrouvée à faire 500m de dénivelé.

On part comme prévu depuis Creusaz, à Bernex, après une recherche active de place de stationnement tellement il y avait un monde fou de garé. A croire, qu’on n’est pas sorti depuis 2mois…

On prend la direction de « Sur la rasse » et la vue sur Bernex est très belle. Ce printemps est quand même très beau ! L’herbe est haute et bien verte. Le sentier est très accessible et on continue dans la forêt qui monte mais qui reste agréable.

Arrivés, à un ruisseau où les chemins se partagent, j’entends « on va au pic des Mémises ? » et puis j’ai répondu sans hésiter un « oui ! ». Je n’avais pas mal aux jambes à cause de la veille ou au pire, je prendrais le temps de monter à mon rythme. Je connais la montée au Pic des Mémises qui est bien raide depuis le col de pertuis.

Par contre, ce que je ne connais pas c’est le passage par « l’échelle »…

Avant d’arriver à la fameuse échelle, c’est une pente ultra raide rocheuse qu’il faut presque escalader. Le cœur bat fort tant par la difficulté soudaine du chemin, que par la difficulté ultérieure en pensant à l’échelle que j’aurai à monter.

Il faut presque faire de l’escalade pour atteindre le bas de l’échelle. Là devant nous, c’est presque 20m de barreaux qui nous attendent accolés à la paroi rocheuse. Comme je n’ai pas du tout envie de faire demi-tour, je me fais violence pour monter cette échelle en me disant que ça ne doit quand même pas être bien sorcier puisque des centaines de personnes passent par ici chaque année.

Je ne fais pas la fière quand je suis en bas. Je fais la fière quand je suis en haut. Fière de l’avoir fait !

Pas de vertige, pas de peur. Une petite montée d’échelle impressionnante quand on est à ses pieds mais pour autant pas difficile !

La vue sur la Dent d’Oche en haut est très belle et différente de celle que je vois chaque jour. Elle est plus large et moins pointue.

Le chemin continue à monter jusqu’au col de Pertuis. Une petite pause pour reprendre notre souffle avant la dernière grimpette jusqu’aux crêtes des Mémises.

Une fois en haut, le lac et les alpages font plaisir à voir. Le pic de Boré est très beau. Tout est beau là-haut.

Le retour se fait par le même sentier jusqu’au col de Pertuis. De là, on descend en direction de Creusaz par un sentier forestier. Enfin, quelques alpages nous ramènent à notre voiture.

Une deuxième randonnée post confinement très agréable à faire. Sur des sentiers que je connaissais en partie. Une échelle dont j’en avais entendu parler que j’ai réussi à franchir. Une très bonne journée en somme !

…………………………………………………………………………………………………………..

Rando-résumé :

Départ  et arrivée : parking de Creusaz, Bernex.

Point culminant : pic des Mémises 1674m

Parcours :  Creusaz, Sur la rase, Pas de l’échelle, Passage de l’échelle (attention avec les enfants ) ; col de Pertuis ; Pic des Mémises ; col de Pertuis ; suivre direction Creusaz pour le retour.

Temps : 2h30

Distance : 8km

Dénivelé positif cumulé : 500m

…………………………………………………………………………………………………………..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *