Randonnée Raquettes : Habère-Poche – La Glappaz

Ce début de janvier 2021, les remontées mécaniques sont fermées pour cause de COVID-19. Encore celle-là ! Je crois que ce malheur a fait mon bonheur. Je pense que s’il y avait eu les remontées mécaniques ouvertes et les skieurs dévalant les pentes, cette randonnée en raquettes aurait été beaucoup moins sympa ! Je vous explique.

Je décide d’emmener un samedi matin de janvier, toute ma famille en randonnée raquettes. J’avais envie de déconnexion alors direction Habère-Poche, en Vallée Verte. Petite station de ski avec de beaux paysages enneigés, je sais d’avance que la déconnexion on l’aura ! Il fallait que le parcours soit ensoleillé car au regard des températures hivernales, on allait vraiment se cailler. Je voulais aussi un parcours avec peu de dénivelé. Le parcours que j’ai choisi, je l’ai trouvé la veille sur le site de l’office de tourisme. Il est clairement expliqué qu’il y a une variante, pour un parcours plus long. Je décide de ne pas faire la variante.
On va faire la variante…

Sous le télésiège du Darandet

On se gare au parking du télésiège du Darandet et non de la Frastaz comme c’était prévu. Le GPS nous indique mal la direction et l’on croit que la route est fermée pour aller au télésiège de la Frastaz. Alors qu’en fait, pas du tout ! Ce n’est pas grave, on va marcher plus que ce qui est prévu en prenant la variante du parcours. C’est à dire qu’il faut grimper sous le télésiège du Darandet avant de rejoindre le parcours prévu initialement. On grimpe donc sur les pistes. Là, où je vous disais que les pistes fermées faisaient mon bonheur est que l’on marche en raquettes sur le bord de la piste pour ne pas gêner les skieurs de rando qui descendent. Si les pistes étaient ouvertes, je ne sais pas comment la cohabitation raquettes qui montent / skieurs qui descendent peut se faire ! Le parcours n’était pas du tout indiqué et les indications écrites de l’office du tourisme un peu vagues. Peut être que le guide raquettes vendu apporte plus d’explications.

La montée le long des pistes de ski était quand même bien raide pour un début de randonnée mais marcher sur le domaine skiable avec très peu de skieurs était très agréable. On sentait déjà le calme.

Une fois arrivés en haut du télésiège de Darandet, on décide de pique-niquer. Je pense que c’était l’endroit le plus venteux du parcours. Mais quelle vue magnifique on a eu.

On poursuit notre rando sur le parcours spécifique aux raquettes. Encore une fois, aucun panneau. On s’enfonce dans les bois et le calme fait son apparition. Les paysages enneigés rencontrés sont magnifiques.

Chalets d’alpage à La Glappaz

On arrive assez rapidement au hameau de La Glappaz où de beaux chalets d’alpage dorment au milieu de la neige. Que c’est beau !

Hameau de La Glappaz

On décide de suivre le panneau « Le Replan » pour prolonger un peu la balade. On ne savait pas trop où ça nous mènerait mais nous n’avions aucune envie de faire demi-tour comme il était prévu dans le parcours.

On atteint Le Replan après une bonne vingtaine de minutes. On se rend compte que l’on est arrivé un peu plus haut sur les pistes de ski. Alors on décide de redescendre par les pistes. On rejoint le chemin qui nous mène au parking du télésiège de la Frestaz, comme on aurait dû partir initialement. On longe la route en raquettes sur le bas côté enneigé pour rejoindre à nouveau les pistes de ski et enfin le parking du télésiège de Darandet.

Le Replan

Au final c’est une jolie boucle que nous avons réalisé.

…………………………………………………………………………………………………………..

Rando-résumé :

Point de départ et d’arrivée : parking du télésiège de Darandet, Habère-Poche

Point culminant : La Glappaz

Points intermédiaires : haut du télésiège de Darandet

Dénivelé : 300m D+

Temps : 3h avec la pause pique-nique

Mon équipement : Raquettes à neige 206 TSL Outdoor, Chaussures goretex Salomon, veste de ski Columbia, pantalon randonnée neige Wedze, gants de ski.

Topoguide : circuit de l’office du tourisme de la vallée Verte (les Alpes du Léman). Je regrette un véritable balisage.

…………………………………………………………………………………………………………..

C'est à l'âge de 3ans que je réalise mes premières randonnées. Mon amour pour la montagne grandit en même temps que moi. Sauf que lui, il ne s'arrête pas de grandir. Alors en 2015, je pose mes valises en Haute-Savoie pour que je puisse assouvir ma passion pour la randonnée lors de mon temps libre. Depuis, j'arpente les chemins, été comme hiver. J'aime l’évasion et le dépassement de soi qu'apporte la marche. Bien sûr, j’aime aussi découvrir de magnifiques paysages ou de nouveaux sommets. Mon terrain de jeux préféré est le Massif du Chablais. Parfois, c'est en courant que le dénivelé gravite sous mes pieds. Le trail est devenu une nouvelle façon pour moi de parcourir cette montagne que j’aime tant. Très souvent, c’est avec plaisir que je roule avec mon VTT sur les sentiers escarpés. Quand je m’éloigne de mes montagnes, mes chaussures de rando et mon vélo ne sont jamais très loin ! Alors transmettre ma passion est une évidence !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *