Randonnée raquettes : Col Ratti

Je vous emmène aujourd’hui jusqu’au col Ratti, passage qui mène au sommet du Roc d’Enfer, pour une randonnée en raquettes avec une vue spectaculaire sur le massif du Mont-Blanc. Ce sont quelques 500m de dénivelés positifs à parcourir pour arriver en haut du col Ratti.

Du col de l’Encrenaz au col de la Basse

Cette rando me fait rire parce que ce n’était pas prévu que j’aille sur ce versant de la montagne, mais bien celui opposé. Oui, l’opposé ! A la base, je devais faire le tour du Mont Chéry. Puis, en arrivant sur le parking, je n’ai pas trop cherché les panneaux indicateurs et j’ai surtout suivi les gens qui prenaient un chemin enneigé, qui me semblait être le bon. Très vite, j’ai compris que ce n’était pas le bon endroit mais tant pis. Le chemin était tracé, il y avait pas mal de randonneurs, la vue avait l’air belle, et la météo était garantie être magnifique pour toute la journée. Alors, je me suis complètement laissée porter. La seule petite « erreur » concernait la nourriture. Et encore, ce n’était pas une erreur car j’ai toujours : des barres de céréales dans le sac à dos pour le « au cas où ».

Le début de ma rando commence au col de l’Encrenaz et avec donc, juste deux barres de céréales dans le sac à dos car l’idée était de manger au Mont Caly où un resto faisait un snack à emporter. On m’avait fait saliver la veille en m’évoquant une tartiflette au soleil. C’est ce que j’avais retenu de cette randonnée.

Je prends donc le sentier enneigé qui s’avère être le « chemin de l’eau ». Après 600m de marche, j’arrive à un petit ensemble de chalets où un petit restaurant vend quelques victuailles qui sentent bon l’oignon, le reblochon et un peu le graillon. Je passe mon chemin, en pensant évidemment que je vais peut être déjeuner plus loin…

La montée se fait assez tranquillement avec vue sur le Roc d’Enfer encore ensablé par endroit par le sable du Sahara qui est venu se déposer grâce au Siroco.

Vous voyez le sable sur le versant ?
Le chemin que j’ai emprunté, n’est-ce pas un décor incroyable ?

J’arrive ensuite au Col de la Basse où la vue est déjà très belle sur l’ensemble des sommets enneigés. Dents Blanches, Mont-Blanc…. En montant, j’ai compris que je n’étais pas au bon endroit car j’avais en tête ce qu’on m’avait dit qu’en une heure à peu près je serais arrivée au Mont Chery. Là, en arrivant au Col de la Basse, cela fait presque trois quart d’heure que je marche. Mes doutes du début étaient confirmés mais ce n’était pas grave car à tout moment je sais que je peux faire demi-tour si je suis fatiguée. Je sais que je suis au col de la Basse après coup, quand j’ai regardé le chemin que j’avais parcouru sur une carte, une fois rentrée chez moi. Le panneau était totalement enseveli sous la neige sur place. Idem, pour le col Ratti.

La vue au Col de la Basse

Du col de la Basse au col Ratti : un mur abrupte mais un décor magique

Je continue ainsi de monter. Il y a pas mal de monde en raquettes ou en ski de rando. Il faisait chaud et le chemin est abrupte. C’est carrément un mur enneigé que je grimpe jusqu’au col Ratti !

Le chemin parcouru

Je suis un groupe de randonneurs en raquettes, le rythme est lent. Tout le monde s’arrête tour à tour pour reprendre son souffle. Une fois en haut, le souffle est bel est bien coupé par la magnifique vue qui se dégage sur le massif du Mont-Blanc ! Le vent est frais et s’engouffre dans mes vêtements, je mange rapidement ma barre de céréales pour me revigorer de mes efforts.

En haut du col Ratti

Le retour par le même chemin

La descente s’est faite par le même chemin. J’avais en tête le restaurant croisé bien plus bas. C’est un sandwich savoyard tout chaud que j’ai dégusté au soleil. Il y avait quelques randonneurs assis autour du resto. Même si tout le monde était espacé, ça fait du bien de reprendre gout à la vie « normale », d’avant la Covid, quelques minutes.

J’ai enfin rejoins le parking du col de l’Encrenaz et essayé de trouver le bon chemin. Pas pour le prendre, mais pour voir mon erreur du matin. Le Mont Caly, ce sera pour partie remise !

…………………………………………………………………………………………………………..

Rando-résumé :

Départ et arrivée : parking du col de l’Encrenaz ; depuis la Côte d’Arbroz. Prendre le chemin de l’eau, d’abord en forêt puis suivre le chemin assez large et tracé.

Point intermédiaire : col de la Basse

Point culminant : col Ratti 1905m d’altitude

Distance et temps : 5km environ AR ; 2h30

…………………………………………………………………………………………………………..

C'est à l'âge de 3ans que je réalise mes premières randonnées. Mon amour pour la montagne grandit en même temps que moi. Sauf que lui, il ne s'arrête pas de grandir. Alors en 2015, je pose mes valises en Haute-Savoie pour que je puisse assouvir ma passion pour la randonnée lors de mon temps libre. Depuis, j'arpente les chemins, été comme hiver. J'aime l’évasion et le dépassement de soi qu'apporte la marche. Bien sûr, j’aime aussi découvrir de magnifiques paysages ou de nouveaux sommets. Mon terrain de jeux préféré est le Massif du Chablais. Parfois, c'est en courant que le dénivelé gravite sous mes pieds. Le trail est devenu une nouvelle façon pour moi de parcourir cette montagne que j’aime tant. Très souvent, c’est avec plaisir que je roule avec mon VTT sur les sentiers escarpés. Quand je m’éloigne de mes montagnes, mes chaussures de rando et mon vélo ne sont jamais très loin ! Alors transmettre ma passion est une évidence !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *